Le monde est de plus en plus complexe.
Simplifions !
 
Voici quelques constats et des explications possibles. 
Réfléchissez à ce que vous connaissez dans votre vie, et voyez si les uns et les autres vous paraissent justes.
 
La croissance est artificielle
La crise actelle prouve encore, s'il en était besoin, que la "sacro-sainte" croissance est artificielle dans les pays occidentaux. Il faut sans cesse la "relancer" ou la "soutenir".
 
Quelle meilleure preuve que le système libéral est un malade sous perfusion permanente ?
 
La perfusion, c'est le crédit (aide à la consommation) ou les baisses de charge (aide à l'investissment). Après l'éclatement de la bulle Internet, les Etats-Unis ont complètement dérèglementé le crédit pour échapper à la récession. Nous en voyons les conséquences aujourd'hui : surendettement, incapacité à rembourser et écroulement du marché !
 
Dans nos sociétés, la population se divise de plus en plus en deux catégories: ceux qui n'ont pas les moyens de consommer, et ceux dont les besoins sont déjà satisfaits, et bien au-delà. Aucune de ces deux catégories n'est un moteur de croissance !
Le chômage ne baisse jamais durablement
Non seulement la croissance est artificielle, mais en outre, contrairement à ce qu'on nous présente comme une vérité inattaquable, elle ne peut pas générer d'emplois durables.
 
La croissance est indissociable de la concurrence sans fin. La concurrence -la guerre économique- implique la recherche permanente d'une baisse des effectifs ou de salariés moins bien payés. La concurrence génère les délocalisations et le dumping social.
 
 
Augmentation des maladies : cancers, diabète, Alzheimer, maladies nerveuses, dépressions… 
Usage immodéré des produits chimiques (100 000 produits dont 95% n'ont pas fait d'étude de toxicité) que l'on retrouve dans l'air, l'eau, les alimentsNourriture industrielle déséquilibrée (graisse, sucres, sel), et carencée (vitamines, oligo-éléments)Stress permanent : à l'école (il faut réussir), au boulot (pression constante), dans la vie (il faut toujours courir)…
Jeunesse " paumée ", multiplication des comportements à risques (drogues, alcool, conduite dangereuse, anorexie, jeu du foulard…) 
Pression continue de la publicité et des media dont l'objectif est de les convaincre qu'ils ne sont pas estimables s'ils n'ont pas le dernier machin à la mode ; pression telle que les adolescents sont toujours en train de vouloir ressembler à une image du jeune idéal " vendue " par la publicité ; comme elle change toujours (pour vendre toujours quelque chose de nouveau),  incapacité des adolescents à développer une personnalité équilibrée autonome,  incapacité à s'accepter tels qu'ils sont
Délinquance et sentiment d'insécurité croissants 
Creusement continu des inégalités et étalage de richesses -publicité, media- suscitant inévitablement envie et frustrationsPeur de perdre ce que l'on a, peur de l'autre engendrant agressivité.
Multiplication des phénomènes climatiques extrêmes (ouragans, sécheresse, inondations…), montée du niveau des océans, fonte des glaces polaires, diminution de la biodiversité 
Réchauffement climatique qu'aucun scientifique ne conteste maintenant, dû aux activités humaines : consommations énergétiques colossales pour fabriquer et transporter sur des distances de plus en plus grandes nos biens de consommation
Menaces terroristes croissantes 
Inégalités croissantes. Impérialisme culturel de l'Occident -notamment USA. Exploitation des richesses des pays du sud  par les pays du nord (soi-disant " développement " prenant la forme d'un colonialisme économique).
Si vous n'êtes pas encore convaincus que pour résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés, il faut un changement radical de mode de pensée et de mode de vie, considérez ces 3 chiffres représentatifs des priorités actuelles, dont découlent les constats ci-dessus :
 
 Argent manquant pour satisfaire les besoins vitaux de tous les habitants de la terre  (accès à l'eau potable, alimentation suffisante, accès aux soins de base) :  50 milliards de dollars
 Budget publicitaire annuel mondial : 500 milliards de dollars
 Budget militaire mondial :  1000 milliards de dollars
 
Croyez-vous qu'avec ces priorités, le monde peut aller mieux ?