Droite ou gauche, un rapide historique
 
Depuis la crise du pétrole, à partir de 1974 :
  • législatives de 78 : la droite se maintient, mais la gauche a fortement progressé
  • présidentielles et législatives de 81 : première alternance, la gauche au pouvoir
  • législatives de 86 : retour d'une majorité de droite
  • présidentielles de 88 : retour de la gauche
  • législatives de 93 : retour de la droite
  • présidentielles de 95 : la droite se maintient, mais le score de la gauche (L. Jospin) surprend
  • législatives anticipées de 97 : retour de la gauche
  • présidentielles et législatives de 2002 : retour de la droite.
Entre 81 et 2002, une seule élection majeure a confirmé la majorité en place, en 95.
Certes, en 2007, la droite s'est maintenue au pouvoir, mais après des défaites cuisantes aux régionales et municipales,
et surtout... sur le thème de la rupture !
Parallèlement, montée régulière des extrêmes : à droite d'abord, à gauche plus récemment.
Deux preuves qu'aucune de ces politiques n'apporte de réponses satisfaisantes aux problèmes des français.
 
Qu'est-ce qui rapproche la droite et la gauche ?
 
Le culte de la croissance économique, réponse miracle au problème du chômage !
(Ce qui les sépare : les moyens de générer cette croissance, et la façon de répartir les richesses)
Pourquoi les politiques de relance de la croissance n'ont-elles pas résolu le problème du chômage depuis 30 ans ?
  • parce que depuis 30 ans, la croissance n'est pas naturelle dans un pays saturé de richesses (malgré un nombre croissant d'exclus)
  • parce que, de ce fait, il faut faire beaucoup d'efforts pour la " relancer ", que les politiques de relance s'essoufflent rapidement et que, par conséquent, ça ne dure jamais longtemps
  • parce que, mondialisation aidant, la croissance qui était autrefois alimentée en France par les exportations vers des pays en développement bénéficie maintenant et pour longtemps à ces pays à la main d'œuvre bon marché

30 ans de crise prouvent que la croissance économique n'est pas une réponse au chômage

 

Pourquoi la croissance économique est-elle non seulement inefficace face au chômage,
mais aussi dommageable pour les français ?
 
Parce que les richesses matérielles ne font pas le bonheur ! La croissance économique est synonyme de compétition et même de guerre économique. Une guerre sans fin, et qui fait sans le dire autant de victimes qu'une guerre classique. Sur 25 ans, aux Etats-Unis, pendant que la richesse (le PIB par habitant) augmentait de 70%, un indicateur global de la santé sociale, prenant en compte 16 indicateurs spécifiques , régressait de 40% !
 
Parce que notre environnement ne supporte pas cette consommation de ressources et d'énergie et cette production de déchets effrénées ; le réchauffement climatique est déjà une réalité, les cancers ont augmenté de 63% en 20 ans et cela continue, etc…
 
Les seuls indicateurs importants montrent que la crise est d'abord humaine, et pas économique.